Le 15 mai: alarme climatique et sociale!

Le 15 mai, nous organisons des actions et mobilisations dans le respect des mesures de distanciation dues à la pandémie. Nous revendiquons un avenir durable et juste, socialement et écologiquement. Le COVID-19 a mis une partie de la société à l’arrêt, mais le réchauffement climatique ne connaît pas de trêve. La reprise annoncée doit se faire avec des objectifs climatiques et environnementaux clairs, tout en offrant à la population des perspectives dignes en termes d’emplois, de conditions de travail et de services publics. [lire à ce propos notre prise de position.]

Le 15 mai, à 11h59, nous vous invitons à faire un maximum de bruit, en tapant sur les casseroles, en chantant, en criant, en jouant d’un instrument,… Cette action simple peut être réalisée depuis chez vous, dans la rue en respectant les distances, dans votre voiture en klaxonnant, etc. Laissez parler votre créativité. D’autres actions sont prévues, mais encore en cours de préparation. Plus d’infos seront publiées ici par la suite.

Vous avez des idées ? N’hésitez pas à nous les proposer.

Pour nous suivre et nous contacter :

Aidez-nous à rendre visible cet événement ! Vous pouvez télécharger les affiches ci-dessous et les coller en ville. Pour les imprimer, il est préférable d’utiliser les versions PDF :

La lutte continue !

La mise en mouvement des jeunes a permis de placer la question du climat et de l’environnement au centre des agendas politiques. Du moins en apparence. Car au-delà des déclarations d’intention, les politiques de réduction des émissions de gaz à effet de serre brillent surtout par leur absence ou leur insuffisance.

En effet, pour sortir des énergies fossiles, il ne suffira pas d’éduquer les gens à modifier légèrement leur consommation et d’appliquer quelques taxes incitatives par-ci par-là. Nous allons devoir changer nos manières de produire, afin que l’économie vise le bien-être des populations, et non une illusoire croissance éternelle, au seul profit des grandes entreprises et du secteur financier.

La transition écologique doit être démocratiquement contrôlée et impliquer l’ensemble de la population : salarié.e.s, retraité.e.s, personnes sans-emploi, paysan.ne.s, étudiant.e.s… Toutes et tous ensemble, unissons nos forces ! Envie d’en savoir plus ? Rejoignez-nous. Nous avons besoin de tout le monde !

Avant la crise du COVID-19, nous avions écrit un manifeste du 15 mai. Il reste actuel, sauf la fin qui annonce les actions et grèves. Le voici :

Qui sommes nous ?

Vous êtes sur le site du groupe régional jurassien de la Grève du Climat (GdC). Notre mouvement a démarré dans le canton du Jura au mois de janvier 2019. Il a participé aux principales mobilisations convoquées nationalement, notamment trois grèves scolaires et cinq manifestations.

En tant que groupe régional de la grève du climat (GdC), nous adhérons aux revendications nationales de notre mouvement, que voici :

  1. Nous exigeons que la Suisse déclare l’urgence climatique nationale : « La Suisse reconnaît la catastrophe climatique comme une crise qu’il faut surmonter. Elle doit donc réagir à cette crise et informer la société avec compétence. »
  2. Nous exigeons que d’ici 2030, la Suisse ne produise plus d’émissions nettes de gaz à effet de serre en Suisse, et ceci sans prévoir de technologies de compensation. La réduction des émissions nettes de gaz à effet de serre devra être d’au moins 13% par année entre le 1.1.2020 et le 1.1.2024, et ensuite d’au moins 8% par année jusqu’au 1.1.2030. Tous ces pourcentages se rapportent au niveau d’émissions de 2018.
  3. Nous exigeons la justice climatique.
  4. Si ces exigences ne peuvent être satisfaites dans le système actuel, un changement de système est nécessaire.

En tant que groupe régional, nous avons élaboré nos propre revendications disponibles à l’adresse suivante :

Nous sommes un mouvement démocratique, ouvert à toute personne soucieuse de lutter contre le changement climatique. Si la GdC a été lancée par des élèves et des étudiant.e.s, nous avons désormais l’ambition de nous élargir à l’ensemble de la population. Cet « Acte II » de la grève du climat passera par la constitution de collectifs sur les lieux de travail, pour accélérer la prise de conscience, permettre des mobilisations plus massives, et aider à la formulation de revendications concrètes et spécifiques.

Pour participer ou en cas de questions, vous pouvez nous écrire à jura@climatestrike.ch. Nous avons un groupe Whatsapp auquel nous vous ajouterons avec plaisir. N’hésitez pas à nous en faire la demande par e-mail.

Nous avons également un canal d’information sur Telegram (https://t.me/gdcjura), ainsi qu’un compte Instagram (https://www.instagram.com/Climatestrike_jura/).

Sachez enfin que la page Facebook Jura pour la Justice Climatique relaie tous nos événements, ainsi que ceux d’autres collectifs militants jurassiens.