La lutte continue

Depuis le début de l’année, les jeunes manifestent massivement pour le climat et ont su placer cette question aux centre de l’attention médiatique. Notre société a maintenant besoin d’un changement social et économique important, qui apporte des réponses socialement justes à la crise climatique. La population active et les jeunes doivent unir leurs forces. Le 15 mai 2020, nous souhaitons que tout le pays descende dans les rues pour une journée de grève nationale.

D’ici au 15 mai, nous avons plein d’idées à concrétiser ! On prévoit notamment une journée d’action le jour du « Black Friday », ainsi qu’une fête de soutien le lendemain. Pour réaliser ces beaux projets, ne manquez pas notre assemblée générale, qui aura lieu le samedi 9 novembre, de 15h à 17h, à la Cantine (Delémont).

Le lendemain, nous tiendrons notre réunion mensuelle pour préparer la grève du 15 mai. Elle s’adresse surtout à la population travailleuse, aux apprenti.e.s, aux retraité.e.s, mais aussi aux étudiant.e.s qui souhaiteraient s’impliquer. Ça se passe le dimanche 10 novembre, de 13h30 à 17h, au Restaurant Le Suisse, à Delémont.

Qui sommes-nous ?

Vous êtes sur le site du groupe régional jurassien de la Grève du Climat (GdC). Notre mouvement a démarré dans le canton du Jura au mois de janvier 2019. Il a participé aux principales mobilisations convoquées nationalement, notamment trois grèves scolaires et cinq manifestations.

En tant que groupe régional de la grève du climat (GdC), nous adhérons aux revendications nationales de notre mouvement, que voici :

  1. Nous exigeons que la Suisse déclare l’urgence climatique nationale : « La Suisse reconnaît la catastrophe climatique comme une crise qu’il faut surmonter. Elle doit donc réagir à cette crise et informer la société avec compétence. »
  2. Nous exigeons que d’ici 2030, la Suisse ne produise plus d’émissions nettes de gaz à effet de serre en Suisse, et ceci sans prévoir de technologies de compensation. La réduction des émissions nettes de gaz à effet de serre devra être d’au moins 13% par année entre le 1.1.2020 et le 1.1.2024, et ensuite d’au moins 8% par année jusqu’au 1.1.2030. Tous ces pourcentages se rapportent au niveau d’émissions de 2018.
  3. Nous exigeons la justice climatique.
  4. Si ces exigences ne peuvent être satisfaites dans le système actuel, un changement de système est nécessaire.

En tant que groupe régional, nous avons élaboré nos propre revendications, sous la forme d’un manifeste cantonal.

Nous sommes un mouvement démocratique, ouvert à toute personne soucieuse de lutter contre le changement climatique. Si la GdC a été lancée par des élèves et des étudiant.e.s, nous avons désormais l’ambition de nous élargir à l’ensemble de la population. Cet « Acte II » de la grève du climat passera par la constitution de collectifs sur les lieux de travail, pour accélérer la prise de conscience, permettre des mobilisations plus massives, et aider à la formulation de revendications concrètes et spécifiques.

Pour participer ou en cas de questions, vous pouvez nous écrire à jura@climatestrike.ch ou rejoindre notre groupe Whatsapp public : https://chat.whatsapp.com/CP33oyO58bdB6rwDz9nTEZ

Nous avons également un canal d’information sur Telegram (https://t.me/gdcjura), ainsi qu’un compte Instagram (https://www.instagram.com/Climatestrike_jura/)