Alarme climatique et sociale: retour en images

La Grève pour l'Avenir du 15 mai n'a pas pu avoir lieu, en raison du coronavirus. Le processus dans lequel nous nous étions engagé.e.s a été stoppé net : construction de collectifs sur les lieux de travail et de formation, travail avec les syndicats, implication des salarié.e.s, des paysan.ne.s et des jeunes, occupation de l'espace public... Toutes ces activités visaient à décloisonner le mouvement climatique, à le rapprocher de la population générale, dans sa diversité, pour que la lutte pour un futur digne devienne l'affaire de toutes et tous. (Lire notre manifeste) La Grève pour l’Avenir n’a pas été annulée,…

Continuer la lecture

Assemblées populaires et Covid-19

Compte tenu de la situation exceptionnelle engendrée par l’épidémie de COVID-19, le groupe régional jurassien de la Grève du Climat a pris la décision d’annuler l’assemblée populaire prévue dimanche 15 mars à Delémont. Depuis plus d’un an, nous nous mobilisons pour le climat, car nous nous soucions du bien commun, dès à présent et en vue de l’avenir. Nous appelons chacun.e à prendre soin des autres, dans un esprit de solidarité. Dans le même esprit, nous estimons qu’il en va de notre responsabilité collective de prendre très au sérieux les événements en cours. Bien que l’assemblée puisse théoriquement être maintenue,…

Continuer la lecture

Soigner le climat au travail

Soigner le climat au travail
Manifestation à Lausanne dans le cadre du 1er anniversaire de la Grève du Climat avec la partricipation de 10'000 personnes parmi lesquelles, l'activiste suédoise Greta Thunberg. © Valdemar VERISSIMO

Avec des collègues, Rodan Bury a lancé une pétition demandant à son employeur des mesures face l’urgence climatique. Un moyen aussi de préparer la « grève pour l’avenir » du 15 mai. Interview de Guy Zurkinden. [Article paru dans le journal et sur le site du Syndicat Suisse des Services Publics, SSP.] Quel a été le détonateur de votre pétition ? Rodan Bury – J’ai travaillé durant deux ans et demi comme ergothérapeute au sein des soins à domicile vaudois, en campagne. Durant mes premiers mois de travail, je n’avais pas de permis de conduire. J’effectuais donc mes tournées à…

Continuer la lecture

Fin du contenu

Aucune page supplémentaire à charger